Achat investissement Location prestige terrain Viager colocataire Déposer une annonce

Accueil > Guide > Calorifugeage

Calorifugeage

Le calorifugeage est défini, selon le site INERIS (Institut National de l’EnviRonnement Industriel et des riSques), comme un « matériau désignant divers isolants thermiques, utilisé pour éviter les déperditions calorifiques des équipements de chauffage, des canalisations et des gaines ». Cela regroupe divers isolants thermiques, comme les coquilles de mousse, les enveloppes isolantes des ballons échangeurs, en feutre, liège, laine minérale, laine de roche ou de verre, etc.

Ayant connu des incorporations de fibres d’amiante dans les solutions calorifuges, notamment dans les tresses en amiante ou les cartons alvéolés, avec face en papier alu, le calorifugeage est régi par le décret 96-97 du 7 février 1996. Conformément à cette règlementation, le propriétaire d’un bâtiment, dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, doit obligatoirement constituer un Dossier Technique d’Amiante (DTA). Concrètement, cela se traduit par un diagnostic précis, pour détecter ou non la présence d’amiante et, ainsi, prendre les mesures adéquates pour sa gestion.

Actuellement, les travaux de calorifugeage des canalisations de chauffage et d’eau chaude bénéficient d’un crédit d’impôt de 15 %. Cette démarche, favorisant le développement durable dans une résidence principale, permet d’encourager les propriétaires ou les locataires d’immeubles ou de résidences, achevées depuis plus de 2 ans, de procéder à ces changements. Ce crédit d’impôt, s’adresse même aux personnes non-imposables. Destiné aux travaux effectués avant le 31 décembre 2015, il concerne aussi bien l’achat du matériel que la main-d’œuvre nécessaire à l’installation.