Achat investissement Location prestige terrain Viager colocataire Déposer une annonce

Accueil > Guide > Faux plafonds

Faux plafonds

Également appelés « plafonds suspendus », les faux-plafonds permettent de réduire la hauteur d'une pièce, mais ils offrent également la possibilité de délimiter de nouveaux espaces, dans le cadre d'un réaménagement intérieur. Sans compter qu'ils jouent un rôle d'isolant acoustique ou thermique.

A noter que les faux-plafonds sont parfois mis en place pour accueillir certains éléments, tels les conduits de ventilation ou les coffres de volets roulants.

Des matériaux aussi variés que le béton, le plâtre, l'enduit, les plaques ou les panneaux peuvent être utilisés pour leur conception. La loi intervient à ce titre et indique précisément ce qu'est un faux-plafond, dans le décret 96-97 du 7 février 1996. Ainsi, les faux-plafonds sont des « éléments situés sous la face inférieure d'une structure portante, à une certaine distance de celle- ci, constitués d'une armature suspendue et d'un remplissage en panneaux légers discontinus ».

La circulaire 98/589 précise quant à elle que les blocs de plâtre, les plâtres enduits sur grillage, les lattes de bois, les briquettes en terre cuite, les staff ou plaques de plâtre destinés à être peints sont considérés comme étant des faux-plafonds, ou plafonds suspendus.

Une fois posé, le faux-plafond peut alors être peint, après avoir fait l'objet de quelques attentions particulières. Il convient en effet de reboucher les diverses fissures observées, le cas échéant, et d'aplanir la surface au maximum pour un résultat optimal, en réalisant un ponçage.

Pour ce qui est de l'entretien régulier, les faux-plafonds recevant les fumées, vapeurs et autres projections, de cuisson notamment, il est conseillé d'utiliser un détergent, afin de ne pas laisser s'installer de tâches ou salissures.