Blog

Quelles techniques pour réussir la pose de l’isolant au sol ?

Par admin , le 10 novembre 2021
Isolant par le dessus

L’isolation du sol d’une habitation est un bon moyen de limiter les pertes de chaleur. D’ailleurs, selon l’ADEME ou l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, vous avez la possibilité de réduire de 7 à 10% les pertes de chaleur de votre maison en isolant le sol. Pour cela, selon le type de construction, différentes techniques sont disponibles (chape flottante, à hourdis…). Découvrez ainsi les diverses techniques efficaces pour la pose d’isolant pour sol de votre maison.

Qu’est-ce qu’une isolation du sol ?

L’isolation du sol est l’ensemble des techniques qui permet de diminuer les ponts thermiques qui passent par le sol d’une habitation.

Que ce soit pour une nouvelle construction ou qu’il s’agisse de la rénovation d’un logement ancien, l’isolation thermique des sols est un élément essentiel. Elle permet notamment de réduire jusqu’à 10% les pertes de chaleur et d’offrir la possibilité de réaliser des économies d’énergie.

Les isolants thermiques sont des matériaux qui ont la capacité d’empêcher la chaleur ou le froid de sortir d’une enceinte fermée. Ils sont ainsi caractérisés par leur haute capacité de résistance thermique et leur inertie thermique.

Les techniques d’installation d’isolant pour sol

Il existe deux types de techniques pour la pose d’isolant pour sol d’une maison : par le dessus ou par le dessous. Vous pouvez choisir une technique en fonction de la configuration de la maison. Découvrez ainsi les caractéristiques et les particularités de chacune de ces deux méthodes.


Isolation par le dessous

La méthode d’isolation par le dessous découle de la présence ou non d’un vide sanitaire ou d’une partie non chauffée de la maison (cave, garage, sous-sol…). C’est la méthode à choisir, dans le cadre d’un projet de rénovation.

A noter que le vide sanitaire est la partie vide qui se situe entre le sol de la maison et votre terrain. Si votre habitation dispose d’un vide sanitaire ou d’une partie non chauffée, il vous faudra choisir la technique d’isolation par le dessous. L’isolation se fait ainsi sur le plafond de votre vide sanitaire ou de l’espace vide.

Différentes techniques peuvent être utilisées dans le cas d’isolation par le dessous de votre sol :

  • En installant ou en intégrant des panneaux isolants rigides sur le plafond ou des rouleaux pour le plancher en bois.
  • En posant une chape flottante : couche mince de mortier déversée sur une couche isolante en polystyrène, polyuréthane…, couche installée sur un plancher déjà présent.
  • En mettant en œuvre un plancher à hourdis : planches préfabriquées en béton composées de poutrelles où l’on vient introduire des hourdis en béton.

Il faut savoir qu’en cas de rénovation, si le plancher bas se situe sur un vide sanitaire, vous disposez de deux options :

  • Le vide sanitaire est accessible et assez en hauteur pour y réaliser et installer un isolant thermique (comptez généralement une hauteur de 3 rangées de parpaings) : dans cette option, vous avez la possibilité d’installer une isolation du sol placée en sous-face du plancher.
  • Le vide sanitaire n’est pas accessible car il trop bas : ayez recours à un professionnel pour effectuer un flocage ou optez pour une isolation par l’intérieur.

Isolant par le dessus

Cette technique de pose d’isolant pour sol est recommandée pour une construction. Cette méthode est également préconisée dans le cas où votre habitation ne dispose pas d’un vide sanitaire ou de partie non chauffée. La technique requiert l’accès à la partie supérieure de la dalle de manière à détacher le revêtement (plancher, parquet…). Il existe aussi différentes techniques pour faire une isolation par le dessus :

  • Installation de chape isolante thermique 
  • Installation de chape flottante
  •  Installation d’isolant en panneaux ou en plaque sous la dalle
  • Installation de plancher à hourdis


Toutefois, dès que les travaux d’isolation par le dessus sont effectués, l’épaisseur du sol augmentera de 8 à 15 cm. Vous pouvez ainsi perdre en hauteur sous plafond et devrez raboter les portes et les différentes ouvertures sur le sol.

Le choix de l’isolant pour le sol

Si les méthodes de pose d’isolant pour sol sont nombreuses, c’est aussi le cas pour le choix des isolants.

Tous les isolants disposent chacun de caractéristiques spécifiques. Le choix dépend ainsi des critères de performance de l’équipement (épaisseur, conductivité et résistance thermique). Vous devrez donc privilégier les isolants thermiques qui disposent de très faibles conductivités et qui ne permettent pas à la chaleur de votre intérieur de sortir. Il faut savoir que les isolants ont une conductivité thermique située entre 0.025 et 0.050 W/m.K.

Le choix peut aussi dépendre du budget et de la méthode d’installation utilisée. Présenter sous forme de panneaux rigides, rouleaux, mousse à projeter ou en vrac, voici les différents isolants possibles :

  • Laine de verre
  • Laine de roche
  • Liège
  • Laine végétale (lin, chanvre)
  • Fibre de bois
  • Mousse polyuréthane
  • Polystyrène (expansé ou extrudé)
  • Ouate de cellulose, etc.
techniques-pour-reussir-la-pose-de-lisolant-au-sol

L’idéal est de s’informer auprès d’un professionnel avant d’opter pour un isolant. Il dispose de connaissances nécessaires pour que les travaux soient réalisés selon les normes.

Le prix pour la pose d’isolant pour sol

Le coût pour la pose d’isolant pour sol diffère en fonction de la méthode choisie, de la technique d’installation utilisée et des matériaux. Installer un isolant par le dessous est par exemple bien moins coûteux qu’une technique par le dessus. L’isolation par le dessous est également moins coûteuse pour une habitation neuve que pour une habitation ancienne ou en rénovation.

Voici le prix de quelques matériaux pour une isolation du sol :

  • Laine de verre : 3 à 20 €
  • Laine de roche : 3 à 20 €
  • Laine végétale : 4 à25 €
  • Liège : 10 à 30 €
  • Ouate de cellulose : environ 20 €
  • Fibre de bois : 5 à 20 €
  • Polyuréthane : environ 20 €
  • Polystyrène : 5 à 20 €
  • Dalle standard : 10 à 20 €
  • Plancher à hourdis 20 à 50 €
  • Chape isolante 20 à 30 €

Le tarif de la pose d’isolant pour sol peut varier entre 30 à 50 € par heure en fonction du professionnel et de la technique.