Blog

Les fissures dans les maisons sont plus courantes que ce que vous pensez

Par Maria , le 14 décembre 2022
Les fissures dans les maisons sont plus courantes que ce que vous pensez

Les fissures sur les murs sont sans doute l’un des désagréments les plus fréquents auquel font face les propriétaires. Elles témoignent d’une forte mise à contribution du bâtiment et de son incapacité à résister aux contraintes auxquelles il est soumis. Les fissures peuvent avoir plusieurs origines. Le plus important lorsqu’elles surviennent est de pouvoir les réparer rapidement. Quelles sont les causes fréquentes de fissuration ? Comment remédier à ces fentes disgracieuses et dangereuses ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les fissures qui apparaissent sur les murs d’un logement.

Quelles sont les causes des fissures sur une maison ?

Les fissures sur les murs d’une maison peuvent avoir plusieurs explications. Il est possible qu’elles soient liées à un déchaussement progressif des fondations par exemple. Ce phénomène appelé affouillement est souvent la conséquence d’une mauvaise gestion dans l’évacuation des eaux de pluie. Il se manifeste par une déformation de la structure du bâtiment.

Autre origine possible des fissurations dans une maison, la mauvaise évaluation des caractéristiques du sol avant la construction. En effet, il n’est pas rare qu’à cause d’une étude de sol mal réalisée, une maison soit construite sur un sol inadapté et instable. Cette situation favorise l’apparition des tassements différentiels et provoque alors des fissurations dans l’habitation.

On estime aussi que des fondations mal réalisées qui manquent d’ancrage dans le sol peuvent aussi provoquer des fissures. L’absence de joint de dilatation ou la proximité d’arbres peuvent influer sur les mouvements différentiels et l’on peut alors voir apparaître des malfaçons inhérentes à la construction ou constater des infiltrations d’eau. Les facteurs liés à la nature du sol expliquent aussi l’apparition de fissures.

La construction de bâtiments à côté de votre logement, un effondrement ou un affaissement souterrain sont aussi d’autres origines potentielles pouvant expliquer les fissures présentes sur vos murs. Les questions à se poser sont : quand faut-il s’inquiéter d’une fissure au mur et à qui peut-on faire appel ? Pour y répondre, il est judicieux de faire intervenir un professionnel du bâtiment. Il réalisera un diagnostic pour identifier le type de fissures présentes sur vos murs : des fissures fines, des microfissures, des lézardes… Ces dernières sont celles qui nécessitent une prise en charge rapide.

Qui contacter si vous constatez des fentes sur vos murs ?

Si vous constatez des fissures sur vos murs, contactez votre assurance. En effet, en tant que locataire ou propriétaire, vous avez forcément dû souscrire une assurance habitation, obligatoire pour pouvoir occuper un logement. Pour savoir si celle-ci prend en charge ce type de problème, appelez votre assureur pour lui poser la question.

Si vous bénéficiez d’une assurance habitation avec une garantie pour les catastrophes naturelles, vous pouvez appeler votre assureur en cas de fissures. L’assureur fera intervenir un professionnel en contactant un bureau d’experts en bâtiment et spécialiste des questions de fissures. Ce sont des entreprises ayant des compétences techniques et des connaissances approfondies sur les problématiques de construction.

Au cas où il s’agirait d’une maison construite depuis moins de 10 ans, vous pouvez faire jouer la garantie décennale si vous êtes le propriétaire du logement. Les fissures dans les murs permettent effectivement de faire jouer cette garantie. Pour cela, envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception à votre constructeur qui devra procéder aux réparations.

Sachez que si les fissures apparaissent dans les deux ans qui suivent la remise des clés de votre logement, vous pouvez activer la garantie de parfait achèvement et la garantie de bon fonctionnement. Elles sont dues par le constructeur et vous ouvrent droit à des réparations qui seront à sa charge.

La garantie des vices cachés peut être utilisée contre le vendeur si vous pouvez prouver qu’il vous a vendu la maison ou l’appartement en pleine conscience des risques de fissures. Cette solution est envisageable dans la limite de deux ans après constatation des fissures.

Fissures sur les murs

Quelles sont les conséquences de fissurations qui ne sont pas réparées ?

Ne pas réparer des fissures peut avoir de graves répercussions sur le logement concerné et parfois même sur ses habitants. Lorsqu’elles sont provoquées par une infiltration d’eau, vous pouvez être confronté à des problèmes d’humidité et d’étanchéité. Sans intervention, vos murs peuvent devenir poreux et fragiles, entraînant un risque pour la structure du bâtiment. Par ailleurs, une prise en charge tardive des fissures compromet la sécurité de votre habitation. En effet, dans ce cas, la conformité du logement n’est plus garantie.

Symptomatiques de malfaçons et autres dysfonctionnements, les fissures réduisent la valeur de votre logement lorsqu’elles ne sont pas réparées à temps, car elles affectent aussi son aspect esthétique.

Pour toutes ces raisons, dès l’apparition des premières fissures, il est recommandé de prendre rapidement les mesures nécessaires pour les faire réparer en faisant appel à un professionnel du bâtiment.