Blog

Quelles sont les formations pour devenir un artisan qualifié du bâtiment ?

Par admin , le 19 novembre 2021
devenir un artisan qualifié du bâtiment

L’artisanat du bâtiment regroupe de nombreux métiers relatifs aux travaux de construction. Ceux-ci nécessitent des compétences techniques spécifiques. Elles s’acquièrent à l’expérience et à travers des formations. La qualification d’un artisan du bâtiment se réfère à son niveau de formation académique et professionnelle dans le secteur.

Définition de l’artisan du bâtiment

Une activité peut être qualifiée d’artisanale quand elle est exercée par une entreprise qui compte au moins 10 salariés. Dans certaines localités, le terme est attribué à toute activité qui n’utilise pas de procédé industriel. Dans le domaine du bâtiment, le terme artisan désigne généralement l’ouvrier chargé de réaliser les tâches de construction dont les élévations et les finitions. Différents métiers peuvent être cités, correspondant aux diverses branches.

Les qualifications requises chez un artisan du bâtiment

Pour pouvoir exercer en tant qu’artisan du bâtiment, il est indispensable de posséder une qualification professionnelle. En principe, un artisan du bâtiment est titulaire d’un Certificat d’Aptitude Professionnelle et/ou d’un Brevet d’Etudes Professionnelles. Un diplôme équivalent ou supérieur peut tenir lieu de qualification à condition d’être homologué. De même, une expérience de trois ans dans l’exercice d’un métier d’artisan du bâtiment peut valoir une qualification faisant l’objet d’une attestation. Cette dernière est à retirer auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Le parcours pour devenir artisan du bâtiment

Le parcours pour devenir artisan du bâtiment


Le moyen le plus simple pour s’orienter dans le métier d’artisan du bâtiment est de suivre le cursus scolaire dans la branche choisie. Les différentes étapes de la formation sont marquées par les diplômes : CAP, BEP, BTS.

Ces formations académiques sont accompagnées de contrats d’apprentissage exécutés en alternance. Ceux-ci assurent la présence sur terrain et l’acquisition d’expérience professionnelle. Ils augmentent les chances d’une embauche à la fin de la formation.

Les entreprises apprécient les contrats d’apprentissage qui leur font profiter d’aides financières et d’exonération de charges.

Les CFA et GRETA proposent des formations pour la reconversion professionnelle des adultes dans un métier d’artisan du bâtiment. Ces formations sont disponibles en présentiel ou en ligne pour les demandeurs d’emploi ou les personnes en activité.

Le parcours pour devenir artisan du bâtiment

Le moyen le plus simple pour s’orienter dans le métier d’artisan du bâtiment est de suivre le cursus scolaire dans la branche choisie. Les différentes étapes de la formation sont marquées par les diplômes : CAP, BEP, BTS. Ces formations académiques sont accompagnées de contrats d’apprentissage exécutés en alternance. Ceux-ci assurent la présence sur terrain et l’acquisition d’expérience professionnelle. Ils augmentent les chances d’une embauche à la fin de la formation. Les entreprises apprécient les contrats d’apprentissage qui leur font profiter d’aides financières et d’exonération de charges.

Les CFA et GRETA proposent des formations pour la reconversion professionnelle des adultes dans un métier d’artisan du bâtiment. Ces formations sont disponibles en présentiel ou en ligne pour les demandeurs d’emploi ou les personnes en activité.

Les différents niveaux de qualification de l’artisan

Les artisans du bâtiment peuvent être classés en trois catégories.


La qualification de l’artisan

Un artisan du bâtiment est, comme indiqué dans le paragraphe précédent, titulaire d’un diplôme ou d’une attestation de qualification. Il est apte à exercer de suite dans le secteur du bâtiment.

Le maître artisan

Le maître artisan est un professionnel du bâtiment inscrit au répertoire des métiers. Il est titulaire du brevet de maitrise en bâtiment ou d’un diplôme équivalent. Il doit avoir une expérience professionnelle minimale de deux ans.

Une immatriculation datant de plus de dix ans accompagnée d’un savoir-faire reconnu peuvent également valoir l’octroi du titre de maître artisan.

Le meilleur ouvrier de France

Ce titre est un diplôme d’Etat obtenu après réussite au concours un des meilleurs ouvriers de France. Il justifie une haute qualification au niveau de l’activité.

Les différents métiers du bâtiment et leur qualification

Le domaine du bâtiment ouvre la voie à de nombreux métiers comportant des tâches et des compétences spécifiques. Des formations et qualifications particulières les distinguent les unes des autres. Elles font l’objet de diplômes académiques et de stages pratiques.

L’artisan carreleur mosaïste

Le carreleur mosaïste réalise des tâches de revêtements de sols et de maçonnerie. Il travaille sur divers matériaux et se démarque surtout par sa précision et son sens de l’esthétique. L’orientation pour ce métier commence dès le lycée. Le premier diplôme professionnel est le CAP carreleur-mosaïste. Il est suivi du Brevet Professionnel puis du Bac Professionnel aménagement et finition du bâtiment. Une mention complémentaire en peinture-décoration est disponible à ce niveau. La qualification peut s’étendre au BTS et au Brevet de Maîtrise.

Le charpentier

Le charpentier est spécialisé dans la réalisation d’ossatures pour menuiseries et couvertures. Il effectue pour cela la conception, le traçage, le découpage et l’assemblage des pièces de charpente. L’artisan charpentier possède des bases solides en géométrie et certaines connaissances dans la conception informatique.

La qualification est attribuée aux titulaires de CAP Charpentier ou Constructeur Bois. Le parcours scolaire continue sur le Brevet Professionnel  Charpentier. Cinq options au bac ouvrent l’accès au métier de Charpentier :

  • Bac Professionnel Technicien constructeur bois
  • Bac Professionnel Technicien de fabrication bois et matériaux associés
  • Bac Professionnel Technicien de scierie
  • Bac Professionnel intervention sur le patrimoine bâti
  • Bac Technologique Sciences et Technologies Industrielles (STI) – spécialité génie mécanique –
  • option bois et matériaux associés

Au-delà du bac, la filière Charpentier offre le choix entre BTS Systèmes constructifs bois et habitat, BTS Charpente- couverture et BTS Technico-commercial option bois et dérivés. Des études plus approfondies aboutissent à l’obtention de la licence professionnelle en bâtiment option bois et construction, puis du Brevet de Maîtrise Charpentier bois


Le maçon

Le maçon est sollicité pour de nombreuses tâches : élévation des murs, coulages de béton, pose d’éléments porteurs ou confection de ferraillage. Les compétences pour certaines tâches du maçon peuvent s’acquérir à l’expérience. Mais la qualification se gagne par des formations faisant l’objet de diplômes.

  • CAP

Le CAP constructeur en béton armé du bâtiment, le CAP Développement option construction et entretien des bâtiments et le CAP Maçon permettent d’accéder au métier de maçon.

  • Brevet Professionnel Construction en maçonnerie et béton armé
  • Bacs Professionnels

Le bac professionnel pour maçons présente les options : Bac Professionnel : Construction bâtiment Gros œuvre ; le Bac Professionnel Technicien du bâtiment : études et économie ; le Bac Professionnel intervention sur le patrimoine bâti : maçonnerie, charpente, couverture et le Bac Technologique Sciences et Technologies Industrielles spécialité génie civil.

  • Diplômes d’études supérieures

La filière maçon conduit au BTS Bâtiment, au BTS Etude et économie de la construction ou au DUT Génie civil option bâtiment. Un Brevet de Maîtrise Maçon est aussi octroyé par la Chambre des Métiers.

Le métier d’artisan maçon peut évoluer en celui de chef d’équipe, de chef de chantier et de conducteur des travaux.

Le menuisier

Le menuisier se consacre à la confection et la pose des volets, des escaliers, des penderies et parquets. Autrefois spécialisé dans le bois, il utilise désormais le verre, le plastique ou l’aluminium.

Il inclut dans ses aptitudes la précision géométrique, le sens de l’esthétique et l’application. Le parcours d’études d’un menuisier qualifié inclut divers degrés d’instruction :

  • CAP 

Un menuisier qualifié est titulaire d’un CAP Menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et ou d’un agencement CAP Menuisier installateur.

Une Mention Complémentaire Parqueteur est aussi comprise dans le cursus du menuisier.

  • Brevet Professionnel Menuisier
  • Bac professionnel

Le Bac Professionnel pour les futurs menuisiers présente les options Bac Professionnel Technicien Menuisier agenceur ; Bac Professionnel Technicien de fabrication bois et matériaux associés et Bac Technologique STI Sciences et technologies industrielles – spécialité génie mécanique -option bois et matériaux associés

  • BTS Systèmes constructifs bois et habitat et Technico-commercial – option bois et dérivés
  • Brevet de Maîtrise Menuisier du bâtiment et agencement
  • Brevet Technique des Métiers Ebéniste

L’installateur sanitaire

Cet artisan qualifié du bâtiment se charge de raccorder les installations intérieures avec le réseau de distribution et d’évacuation. Il doit être capable de calculer les paramètres de circulation pour concevoir les conduits et appareils à mettre en place.

Un installateur sanitaire qualifié est au minimum titulaire du CAP Installateur sanitaire. Une mention complémentaire en Zinguerie et soudure est disponible.

Le choix est ouvert entre le Brevet Professionnel Equipements sanitaires et le Brevet Professionnel Métiers de la piscine.

Trois options s’offrent aux installateurs pour le niveau BTS :

  • Génie sanitaire et thermique
  • Génie climatique
  • Génie frigorifique

Des études plus approfondies sont récompensées par le Brevet de Maîtrise Plombier sanitaire.

artisan-peintre-en-BTP

L’artisan peintre en BTP

L’œuvre du peintre assure à la fois l’esthétique et la sécurité du bâtiment. Elle nécessite une préparation des supports et du matériau à appliquer.

Son sens de la décoration garantit la réussite de ses activités. Un peintre qualifié accomplit des études pour l’obtention de diplômes de différents niveaux.

  • CAP

Peut devenir peintre en bâtiment le titulaire du CAP Peintre applicateur de revêtements ou du CAP Arts et techniques du verre, option vitrailliste.


  • Brevet Professionnel Peinture revêtements
  • Bac Professionnel Aménagement et finition du bâtiment
  • BTS Aménagement finition ou BTS Architecte d’intérieur
  • Brevet de Maîtrise Peintre en bâtiment

Le couvreur

Le couvreur effectue la pose, l’entretien et les réparations de la toiture. Il doit être capable d’adapter son œuvre aux éléments de maçonnerie et de charpente existants. Un artisan couvreur qualifié possède des compétences de zingueur pour la pose des canalisations et d’étancheur pour la protection contre l’incursion d’air et d’eau. Les  principales qualifications requises chez un couvreur peuvent être fournies par l’Education Nationale.

  • Certificat Technique des Métiers zingueur-ferblantier ou Ramoneur
  • CAP couvreur ou étancheur BTP
  • Brevet Professionnel couvreur
  • Bac Professionnel Intervention sur le patrimoine bâti
  • BTS charpente et couverture
  • BTS Enveloppe du bâtiment
  • Brevet de maîtrise couvreur