Blog

Installation d’une VMC sans conduit : étape par étape

Par admin , le 29 décembre 2021
Installation d’une VMC sans conduit

Pour une rénovation d’un logement peu spacieux, l’installation d’une VMC sans conduit est plus intéressante. Ce type de système de ventilation n’a besoin que d’un mur ouvrant à l’extérieur pour renouveler l’air intérieur. Vous avez le choix entre une VMC simple flux ou une VMC double flux.

Peu encombrant, une VMC sans conduit ou décentralisée ne nécessite qu’un mur donnant à l’extérieur. Facile à mettre en place, découvrons ensemble comment installer une VMC sans conduit, étape par étape. Mais analysons tout d’abord les raisons pour lesquelles choisir une VMC sans conduit.

Pourquoi installer une VMC sans conduit ?

Sachez que ce type d’équipement évacue l’air humide dans une habitation pour le remplacer par un air ambiant plus sain. La VMC sans conduit dispose de bouches d’entrées d’air pour le faire circuler dans la maison.

Selon la structure du logement et le manque de place, l’installation d’une VMC décentralisée est avantageuse pour les raisons suivantes :

  • Le gain de place, si vous entamez une rénovation. Il suffit d’insérer le système dans un mur donnant à l’extérieur pour aérer le logement.
  • Le gain économique, car l’installation d’une VMC sans conduit ne nécessite pas de gros travaux. En effet, le coût de la main-d’œuvre est minime par rapport à l’installation d’une VMC avec gaines.
  • Une ventilation efficace mécanique, avec les nouveaux modèles proposés sur le marché, la VMC sans conduit est de plus en plus performante. On économise ainsi de l’énergie au même titre que les autres modèles.

Comment installer une VMC sans conduit ?

installer une VMC sans conduit

L’installation d’une VMC sans conduit est la moins coûteuse, vu le peu de travaux qu’elle demande.

Ne disposant ni graines ni réseaux, ce type d’équipement est plus facile à intégrer dans une maison, car l’intervention ne se déroule que dans la ou les pièces concernées.

Ce type de VMC s’installe directement sur un mur donnant à l’extérieur. Pour ce faire, il faut percer un trou au diamètre de l’appareil. L’emplacement horizontal sur le mur doit s’incliner légèrement à 3° vers l’extérieur.

Selon le modèle, simple flux ou une VMC double flux, voici les étapes à suivre pour l’installation d’une VMC sans conduit.

Étape 1 : Vérifier la VMC et les accessoires d’installation

Avant d’installer le système de ventilation pour votre habitation, procédez à la vérification de l’équipement, des accessoires et des outils, à savoir :

  • Les éléments composants la VMC : la grille extérieure filtre insectes, les ventilateurs, l’isolation acoustique du moteur, la grille intérieure filtre pollen, l’échangeur thermique.
  • Les accessoires pour la pose : les vis, les chevilles, les joints et le conduit.
  • Les outils et matériels indispensables : crayon, cutter, mètre, pince à dénuder, pince coupante, tournevis, perforateur et pince multiprise.
  • Les équipements de protection : les lunettes anti projection, les vêtements de travail, les gants et les casques de protection.

Étape 2 : L’emplacement de la VMC

Pour simplifier l’installation de la VMC sans conduit, il faut prendre en compte l’emplacement pour une performance optimale. Pour ce faire, il faut :

  • Placer la VMC en hauteur pour une évacuation d’air couvrant toute la pièce.
  • Veiller à installer l’appareil près d’une alimentation électrique de 230 V.
  • S’assurer que le câblage de commutateur de vitesse est opérationnel.
  • Avant de continuer l’installation, coupez l’alimentation électrique de la maison au niveau du disjoncteur.
Étape 3  La perforation du trou

Étape 3 : La perforation du trou

Avant de commencer vos travaux, assurez-vous que la ou les pièces concernées disposent d’un système de rejet d’air à part le toit. Puis, vous procédez à la perforation du trou qui va recevoir votre VMC sans conduit. Pour s’y prendre :

  • Commencer par tracer le contour du trou selon le diamètre du ventilateur ou légèrement plus large.
  • Aligner le trou avec sur le côté extérieur du mur avec une inclinaison de 3° à la sortie.
  • Percer ensuite le trou qui va accueillir l’ensemble du système de ventilation. Respectez l’inclinaison et le diamètre de l’appareil pour que l’installation reste esthétique.

Étape 4 : Installation des éléments internes

En premier, vous devez installer tous les composants internes de l’appareil :

  • Pour une VMC simple, placez tout d’abord les éléments du ventilateur et l’isolation acoustique du moteur.
  • Si vous installez une VMC double flux, commencez par mettre en place les deux moteurs d’extraction et d’insufflation. Puis vous intégrez l’échangeur thermique.

Étape 4 : Pose des filtres et des grilles

Pour une VMC décentralisée, c’est l’étape cruciale pour bien rassembler tout le système. La procédure est simple :

  • Placez en premier les filtres intérieur et extérieur tout en respectant l’inclinaison requise pour une meilleure performance du système. Assurez-vous que l’ensemble de la VMC n’est pas installé à l’envers.
  • En dernier, vous allez viser les deux grilles des deux côtés du mur tout en assurant le côté esthétique de l’installation.

Étape 5 : Tester si le système fonctionne

L’installation est terminée après avoir testé le système VMC. Alors, il est nécessaire de :

  • Rétablir l’alimentation électrique et vérifier si le système a démarré.
  • Puis tester la commande de vitesse via le commutateur ainsi que le démarrage par la détection de présence.
  • Contrôler le débit d’air extrait par un dépressomètre.