Blog

Mur parasismique : c’est quoi ? Est-ce obligatoire en France ?

Par Maria , le 13 janvier 2023
Mur parasismique

Avec l’intensification des séismes un peu partout dans le monde, les normes en ce qui concerne la construction des bâtiments se sont renforcées. Depuis 2011, il est fait obligation à tous les propriétaires de maison d’installer des murs parasismiques. Si c’est la première fois que vous entendez cela, vous vous demandez sans doute ce que c’est. Découvrez-le.

Qu’est-ce que c’est qu’un mur parasismique ?

Qu’est-ce que c’est qu’un mur parasismique

Le mur parasismique est un élément structurel des bâtiments. Son apparition est pour le moins encore récente.

En effet, il est devenu un incontournable des projets de construction avec l’intensification des phénomènes sismiques.  Comme vous pouvez vous en douter, il permet à la bâtisse de résister aux sollicitations horizontales occasionnées par les séismes.

En réalité, il favorise la transmission des efforts sismiques jusqu’aux fondations de sorte à ce que rien ne fragilise la structure du bâtiment. 

L’installation de ce dispositif est prévue par les normes parasismiques en vigueur dans la plupart des pays d’Europe. Dans un souci de conformité aux regles PS-MI 89/92, plusieurs variétés sont utilisées. Au nombre de ces dernières se distinguent les murs en maçonnerie chaînée, les ossatures en bois et celles en béton banché.

Pourquoi faut-il aménager des murs parasismiques lors de la construction de son bâtiment ?

Si vous vous posez la question de savoir pourquoi vous devez installer des murs parasismiques lors de la construction de votre bâtiment, sachez que les raisons sont multiples. Parmi celles-ci figure la limitation des dégâts matériels. Comme vous le savez sans doute, de nombreux seismes significatifs sont recensés sur toute l’étendue du continent et la France ne fait pas exception. 

On y retrouve régulièrement des phénomènes sismiques pouvant aller jusqu’à une magnitude de 5 sur l’échelle de Richter. Sans un mur parasismique, les risques d’écroulement de la bâtisse sont importants. Ils s’amenuisent cependant considérablement lorsque vous installez ces éléments verticaux. 

Cela favorise également la sécurité des biens et des personnes. En réalité, le mur parasismique est conçu de sorte à prévenir l’effondrement de la structure supérieure. En cas d’aléas, les occupants du bâtiment et leurs équipements pourront donc plus facilement être dégagés.

Que dit la réglementation en France sur le mur parasismique

Que dit la réglementation en France sur le mur parasismique ? 

En France, l’aménagement de murs parasismiques est obligatoire. La réglementation en vigueur est très claire à ce sujet. Quelle que soit l’option que vous choisissez (béton, brique, parpaings, acier, bois, etc), vous devez construire parasismique. D’ailleurs, depuis le 1er mai 2011, cela est nécessaire pour tous les permis de construire. 

Les maisons individuelles ne font pas exception. Elles doivent également se conformer à cette règle définie par l’Eurocode. C’est d’autant plus nécessaire lorsque la bâtisse se trouve dans une zone sismique de niveau 3 ou plus. Ne pensez donc pas que vous êtes libre de choisir de ne pas construire parasismique. 

Quels sont les risques encourus en cas de non-conformité à cette règle ?

Comme vous pouvez déjà vous en douter, en cas de non construction de murs parasismiques, vous encourez de sérieux risques pour votre sécurité. En outre, le bâtiment peut faire face à d’importants dommages qui auraient pu être amoindris. Attendez-vous donc à effectuer des dépenses énormes. 

Ce n’est pas fini. Il se peut aussi que vous fassiez l’objet d’un procès-verbal. Dans la plupart des cas, la responsabilité pénale du maître d’ouvrage et des acteurs du chantier est également souvent engagée. Vous l’avez sans doute compris. Construire parasismique est effectivement une obligation en France.