Blog

Quelles sont les principales étapes de construction d’une maison ?

Par admin , le 15 novembre 2021
les principales étapes de construction d’une maison

La construction n’est pas une mince affaire et ne doit pas être prise à la légère, car il s’agit d’une fondation qui va durer toute une vie. Le manque d’information sur les différentes étapes entraîne des coûts imprévus qui se traduisent souvent par la suspension du projet. Pour éviter cela, on vous décrit les principales étapes de construction d’une maison allant de la définition du projet aux travaux de finition.

Définition du projet de construction et du budget

Avant même de construire le bâtiment, il vous faut estimer le budget du projet. Un certain temps est requis pour deviner et bien définir ce qui vous intéresse vraiment. Quelle qualité de maison voulez-vous ? Quelle forme ? Quels sont les outils nécessaires pour vos besoins ?

Bien analyser si cette estimation fait inclure vos apports personnels et vos estimations d’emprunt. Plusieurs sites web effectuent un devis gratuitement afin que vous puissiez avoir une idée de la somme nécessaire.

Choix du professionnel et élaboration des plans


Durant l’élaboration du plan, le recours au professionnel est indispensable. Il va prendre la responsabilité d’accompagnement durant la construction de votre maison.

Une fois que vous en avez trouvé un, c’est le moment d’élaborer le plan.

Vous pouvez citer vos besoins sur la qualité de la maison, sa forme, ses divers équipements. Est-ce que c’est une maison à plain pied que vous aimeriez construire ou à étage ? 

Il existe 2 sortes de plans lors de la construction d’une maison :

• Personnalisé (lorsque  le maître d’œuvre ou l’architecte prend en charge la construction)

• Sur catalogue (lorsque vous prenez la place des deux professionnels énoncés plus haut)

Les démarches administratives

S’occuper de la paperasse demande du temps telle que la déclaration préalable des travaux et n’est jamais agréable, mais c’est un processus indispensable pour avoir une maison en bonne et due forme.

La demande d’un permis de construire

Même s’il s’agit de votre terrain, sans permis de construction venant de la mairie, aucune maison ne peut être bâtie. Pour ce faire, voici quelques documents que vous auriez besoin de fournir :

  • Un plan représentant la situation du terrain ;
  • Un plan en coupe du terrain et de la construction ;
  • Un plan de masse du bâtiment à construire ;
  • Un plan de la façade et du toit ;
  • Une photographie éloignée de la propriété foncière et de son environnement ;
  • Un document descriptif du bien immobilier et de l’ensemble de votre projet de construction ;
  • Une image permettant de situer le terrain ;
  • Le formulaire Cerfa destiné à la construction d’un bâtiment.

Après la soumission de votre dossier, les autorités locales vous donnent au moins 2 mois pour valider votre demande. Une fois que celle-ci est approuvée, le bâtiment doit être construit en 3 ans, sinon, vous devez recommencer les procédures.

La Construction de la maison

Construction maison

L’étape de la construction de maison est la plus longue de toute parce qu’il est estimé à au moins 10 mois. Il est composé de 3 grandes phases :

  • Les gros œuvres
  • Les seconds œuvres
  • Les travaux de finition

Les gros œuvres

Cette étape est la colonne vertébrale de la maison, car il s’agit  des travaux de solidification et de stabilisation du bâtiment. Cela implique les différents stades suivants :

  • L’étude du sol : il s’agit d’identifier les risques liés à la nature du sol et de proposer des solutions s’ils existent.
  • Le terrassement : le sol qui va supporter l’édifice doit souvent être ajusté et les coûts dépendent des caractéristiques du terrain et du projet. Dans le terrassement,  on creuse, on déblaie ou on remblaie le sol afin qu’il soit dans les meilleures conditions possibles.
  • L’excavation : il s’agit d’un décaissement de la surface étendue du sol à une profondeur plus réduite et qui est souvent compris dans les opérations de terrassement.
  • La création de la fondation : cette étape est très importante, car la solidité de l’édifice dépend de la portance et du contrôle des tassements.
  • La nature du terrain détermine le type de fondation à utiliser. Il existe plusieurs types de fondations que vous pouvez adopter dont : la fondation directe (fondation superficielle), la fondation sur les semelles, la fondation sur pieux ou sur puits, le radier (dalle flottante).
  • Les travaux d’assainissement : Cette étape est souvent négligée par les propriétaires qui sont souvent obligés de refaire les travaux quelque temps après la construction. Elle consiste à créer les installations pour collecter, stocker et épurer les eaux usées dans votre nouvelle maison. Cela permet de dépolluer les eaux usées qui vont être renvoyées dans leur milieu naturel.
  • Le soubassement : il se réfère à la partie inférieure d’un bâtiment qui repose sur les fondations de la structure. Le soubassement  représente l’assise d’une construction et la base de l’édifice qui s’expose directement sur le sol. Son rôle principal est de soutenir les murs de façade et les murs porteurs.
  • Le plancher : qui regroupe l’ensemble des travaux de séparation des niveaux de la fondation. Le plancher a pour objectif de soulager les éléments porteurs de la maison des différentes charges. Il existe divers matériels qui peuvent être utilisés pour couvrir le plancher d’une maison. La céramique, la pierre, le béton et le bois dur sont considérés comme des planchers à surface ferme. Quant au  couvre-plancher de liège et de bambou, au couvre-plancher stratifié, au vinyle et au linoléum, ils appartiennent à la catégorie des planchers à surface souple.
  • L’élévation : après la fondation, l’assainissement et soubassement, le plancher, le responsable va procéder à l’élévation de mur. 
  • La charpente et la toiture : La charpente traditionnelle ou non consiste à construire la structure qui va soutenir la toiture. Celle-ci va servir de couverture de la maison et l’isolation de l’habitat dépend en partie de la qualité des travaux.
  •  Les menuiseries extérieures : elle assure l’étanchéité à l’eau et à l’air, et fournit un niveau de sécurité à l’habitation par la mise en place des volets et des portes.
Les-seconds-oeuvres

Les seconds œuvres

Après que les grandes œuvres ont été achevées, vous devez vous attaquer aux seconds œuvres. Ils ne sont pas à négliger, car votre confort au quotidien en dépend.

  •  L’enduit de façade : c’est la finition extérieure ou l’enduit hydraulique qui est  à base de ciment servant de finition ou de touche finale du mur extérieur du bâtiment.
  • L’isolation thermique et acoustique : Le montant de votre facture d’électricité dépend de ces travaux, car une maison mal-isolée consomme plus en chauffage. En plus de la consommation d’électricité en hiver, un bâtiment bien isolé ne laisse pas passer le son et vous épargne le bruit au cas où vous viviez dans une grande agglomération.
  • Le revêtement intérieur : le revêtement mural sous forme de peinture ou de papier peint protège les murs et les cloisons tout en lui donnant un aspect glamour.
  • Les cloisons intérieures : la cloison est le composant principal de l’aménagement intérieur, car elle délimite l’espace et crée de nouvelles pièces pour plus de place dans une maison. Vous pouvez choisir entre deux sortes de cloison, dont : « La cloison humide » qui se fait en plâtre, en mortier ou en colle, et « La cloison sèche » qui est composé d’une ossature métallique ou en bois.
  • Les menuiseries intérieures : il consiste à mettre en place toutes les portes internes de l’habitation qui seront utilisées comme des interfaces entre les différentes pièces. Il contribue également à la mise en place si nécessaire des escaliers, de frises et de plinthes.
  • La plomberie : c’est l’une des étapes les plus importantes de la construction d’une maison parce qu’il est impossible de vivre dans une maison qui n’a pas de source d’eau potable. Le plombier devra intervenir dans plusieurs pièces de la maison allant de la cuisine en passant par la salle de bain, le système de chauffage, la buanderie et les toilettes. Il est aussi possible maintenant de capturer les eaux de pluie afin de les utiliser pour arroser le jardin ou laver la voiture.
  • L’électricité : comme la plomberie, l’électricité joue un rôle très important. L’artisan doit poser les prises, le tableau, le passage des fils électriques, la VMC (ventilation Mécanique Contrôlée), le ballon d’eau chaude. Les installations doivent être sécurisées afin d’éviter les accidents d’où la nécessité de faire à un professionnel du métier.
  • La domotique : une maison moderne est équipée en domotique qui simplifie la vie du foyer en évitant les tâches répétitives et pénibles. C’est une des techniques d’électronique et d’automatisme, qui permet de centraliser le contrôle de différents systèmes et les sous-systèmes de la maison. Elle permet surtout  de simplifier la sécurisation.

La grande finition

Les travaux de grande finition constituent la dernière étape de la construction d’une maison. Ils regroupent les tâches suivantes :

  • Le revêtement du sol à l’aide des parquets en bois, en céramique ou en d’autres matériaux;
  • Les revêtements muraux et la peinture ;
  • La menuiserie intérieure ;
  • L’éclairage intérieur ;
  • Les travaux de façade.