Blog

Chaudière à condensation nouvelle génération : performance et économie

Par admin , le 22 novembre 2021
Chaudière à condensation

Les fabricants apportent incessamment des évolutions et intègrent de nouvelles technologies aux chaudières nouvelle génération. Ils améliorent leur performance pour offrir aux utilisateurs un confort optimal. La chaudière à condensation nouvelle génération est de plus en plus prisée pour son rendement élevé. Elle offre à l’usager une économie d’énergie et réduit ainsi les factures.

Principe de la chaudière à condensation

La chaudière à condensation nouvelle génération fournit le chauffage du bâtiment et produit l’eau chaude pour le bien-être des occupants. Elle brûle un combustible, gaz ou bois, pour générer l’énergie calorifique. Elle chauffe le liquide caloporteur qui circule dans le circuit de chauffage pour véhiculer la chaleur. La chaudière n’émet pas la fumée issue de la combustion mais la récupère. Celle-ci contient de la vapeur d’eau qui, au contact des parois des conduits, cède de la chaleur pour refroidir et se condenser. Cet échange de température entraîne un préchauffage du liquide caloporteur au sein du circuit. Les cycles de chauffage suivants sollicitent de moins en moins d’énergie.

Les évolutions technologiques de la nouvelle génération

Les évolutions apportées à la chaudière à condensation nouvelle génération visent une utilisation plus satisfaisante.

Principe de la chaudière à condensation

Amélioration du design

Les modèles de chaudières sont conçus dans un design permettant de les intégrer dans le décor intérieur. La forme, la taille et les couleurs ont été étudiées pour qu’elle soit bien assorti aux meubles et aux murs, et surtout peu encombrante.

Optimisations du fonctionnement

Les nouvelles chaudières à condensation sont dotées d’une capacité de modulation du chauffage. Cette fonction régule la production d’énergie en mesurant la température ambiante. Cela prévient les dépenses d’énergie inutile si la température extérieure est élevée, ou si la maison est correctement isolée. Elle peut engendrer une économie de 2 à 4% sur la consommation.

Le principe de la condensation s’étend du chauffage à la production d’eau chaude sanitaire. Cela augmente la capacité de production de 10 %. C’est un mode de chauffage économique.

Une analyse de la fumée ou des flammes permet une évaluation automatique de la qualité de la combustion. Elle optimise le fonctionnement de la chaudière et prévient les interruptions.

La haute pression à effet dynamique permet l’usage d’installations avec des cheminées à plus faible diamètre.

La connectivité pour une utilisation plus pratique

Les fabricants installent un thermostat connecté sur la chaudière à condensation nouvelle génération. L’utilisateur peut régler la température de chauffe, allumer ou éteindre la chaudière à distance grâce à sa maison connecté. Un thermostat multizone permet un ajustement différent pour chaque pièce de la maison.

Chez certaines marques, un diagnostic à distance est possible. Le professionnel ne se déplacera plus que pour la réparation ou le remplacement d’un composant. La chaudière connectée effectue une analyse de ses différents paramètres. Cela permet d’anticiper la survenue d’une panne.

Rendement et performance

Le rendement, synonyme d’efficacité, désigne le pourcentage d’énergie produit converti en chaleur. Dans le cas d’une chaudière, il s’agit du rapport de la puissance utile fournie sur celle contenue dans le combustible. En général, la puissance d’une chaudière à condensation est comprise entre 5 et 25 kW. Son rendement est évalué entre 90 et 110 %.

Le rendement élevé de la chaudière provient de la récupération d’énergie des vapeurs d’eau. Le phénomène de condensation n’est toutefois possible que pour une température inférieure à 55 ° C. Dans cette condition, la chaudière ne connaît aucune perte d’énergie et affiche un rendement maximal.

Lors de son fonctionnement, la chaudière à condensation nouvelle génération ne rejette pas le CO2 issu de la combustion.  Elle est de ce fait très peu polluante pour le foyer.

Les économies générées par la chaudière à condensation

Les économies générées par la chaudière à condensation

Le prix d’achat d’une chaudière à condensation nouvelle génération varie en fonction de ses caractéristiques. Il tient surtout en compte la marque, le design, la puissance. A première vue, l’acquisition semble onéreuse. L’investissement présente toutefois de nombreux avantages d’ordre économique.

Economie d’énergie

Le rendement lié à la récupération d’énergie induit une réduction de la consommation. Pour produire une même quantité de chaleur, la chaudière à condensation permet une économie d’énergie allant jusqu’à 30 % par rapport aux chaudières classiques. L’amortissement du prix d’achat est prévu au bout de six ans d’utilisation. Les technologies installées sur la nouvelle génération permettent en outre une utilisation, et ainsi une consommation intermittente.

Des subventions offertes

La chaudière à condensation nouvelle génération se distingue par son caractère écologique. Son achat bénéficie pour cela de nombreuses aides de divers organismes.

  • Le crédit d’impôt

L’achat de la chaudière pour une résidence principale datant de plus de deux ans peut être subventionné du crédit d’impôt transition énergétique. L’installation doit être réalisée par un professionnel RGE agréé. Le montant de l’aide équivaut à 30 % du prix de vente.

  • La prime énergie

Certains acteurs privés versent une prime énergie appelée C2E pour l’installation de la chaudière à condensation nouvelle génération. Elle s’obtient sur présentation du Certificat d’économies d’énergie.

  • Les subventions de l’ANAH

L’Agence Nationale de l’Habitat apporte une aide financière aux foyers à revenus modestes. Elle offre une somme allant de 1600 à 2000 euros. L’octroi de ces montants est conditionné par la réalisation de travaux menant à au moins 25% d’économies d’énergie.

  • Réduction de la TVA

Les équipements éligibles au crédit d’impôt énergie peuvent s’acheter à un taux de TVA de 5,5 %. Un taux de TVA de 10 % peut être accordé si la chaudière est juste reconnue pour la rénovation thermique. Le fournisseur se charge des démarches relatives à ces réductions.