Quels sont les composants d’un toit ?

Composants de toiture

Le toit d’un bâtiment est l’un des éléments principaux qui contribuent à sa protection. En effet, il assure l’étanchéité de votre demeure et vous protège contre les intempéries. Découvrez dans cet article les différents éléments qui le composent.

La charpente d’un toi

Il s’agit ici de l’ensemble des éléments qui constituent l’ossature de la toiture. La charpente fait partie des éléments qui protègent un bâtiment contre les intempéries ou les infiltrations d’eau.

Vous avez plusieurs possibilités en ce qui concerne le choix de votre charpente.

charpente traditionnelle en bois
  • La charpente traditionnelle en bois

Elle est essentiellement constituée d’essences locales telles que le chêne, le peuplier, le pin sylvestre ou maritime. De plus, elle est issue d’un savoir-faire ancestral et surtout traditionnel.

La charpente en bois présente un aspect esthétique très attrayant et elle peut s’utiliser pour tout type de toiture. En effet grâce à la souplesse de sa conception, elle s’adapte à de nombreuses configurations de maisons. En outre, elle présente l’avantage de permettre un gain d’espace et elle est capable de supporter des charges très importantes. Par ailleurs, sa résistance au feu n’est plus à démontrer.

Rappelons toutefois que les charpentes en bois sont indémodables et onéreuses et il faut recourir au service d’un professionnel.

  • La charpente à fermettes

Encore appelée charpente en bois industrielle, la charpente à fermettes représente une alternative valable à la charpente traditionnelle. De plus, son coût est moins élevé, car son assemblage se fait en usine et elle vous fait économiser sur les matériaux, la main-d’œuvre et l’isolation.

Par ailleurs, la charpente à fermettes est douée d’une forte résistance à la pression. De plus, elle a la particularité d’être plus légère que les structures traditionnelles. Toutefois, elle n’est pas adaptée pour tous les types de projets.

  • La charpente en lamellé collé

Réalisée avec du bois, la charpente en lamellé collé est moins répandue que les deux précédentes. Elle est en outre constituée de lamelles de bois collées entre elles et soutenues par des pièces métalliques ou en bois massif.

De plus, elle est adaptée pour les toitures des bâtiments les plus vastes. Précisons également que la charpente en lamellé collé doit être confiée à une entreprise professionnelle pour éviter les malfaçons, causes d’infiltrations ou de décollements.

  • Les charpentes en béton

La charpente en béton est le fruit de la modernité et de l’évolution des techniques. Elle est de plus en plus utilisée pour les nouvelles constructions parce qu’elle est extrêmement robuste et facile à monter.

De plus, le béton ne nécessite pas d’entretien particulier contrairement au bois. Par ailleurs, utiliser une charpente en béton est un geste écologique, car le matériau est totalement recyclable. Néanmoins, le coût d’une charpente en bois est élevé.

  • La charpente métallique

La charpente métallique est une autre alternative au bois. Elle est constituée d’acier et elle se manie assez facilement.

En outre, l’acier prend toutes les formes possibles et ne demande pas d’entretien. De plus, elle ne craint ni moisissure, ni insectes. Toutefois, la charpente perd ses qualités structurelles en cas d’incendie.

Pour réaliser une charpente, le cout varie en fonction du matériel utilisé. Une charpente traditionnelle en bois coute entre 60 et 90 euros par mètre carré. Pour une charpente à fermettes, il faut compter entre 50 ET 70 euros par mètre carré. Concernant la charpente en béton, il faut prévoir un budget qui varie entre 60 et 120 euros par mètre carré.

Les ouvertures : lucarne et autre fenêtre de toit

Les ouvertures dans une toiture sont nécessaires pour apporter de la luminosité. Le toit peut donc présenter des lucarnes. Ces dernières sont formées par une fenêtre, une devanture de deux côtés et d’une couverture à 2 ou 3 pentes.

La lucarne est appelée chien-assis lorsqu’elle est constituée d’une baie carrée avec deux pentes et une faitière horizontale.

La fenêtre de toit représente une autre ouverture au niveau du toit. Il s’agit d’un cadre qui accueille une fenêtre. De plus, elle se situe dans la même pente que la toiture.

Par ailleurs, le puits de lumière véhicule également la lumière dans les différentes pièces d’un logement. Toutefois, il ne transmet aucune lumière.

Rappelons aussi qu’un toit peut-être équipé d’un conduit d’évacuation de fumées issues des systèmes de chauffage.

Les faitières et les gouttières

Les gouttières permettent d’assurer l’étanchéité du toit, car elles assurent l’évacuation des eaux de ruissellement. Ainsi, elles forment un réseau d’évacuation des eaux de pluie soit en les stockant ou en les orientant vers un autre canal.

Concernant l’étanchéité du toit, le closoir est un élément destiné à imperméabiliser le faitage.

L’écran de sous toiture est situé entre la charpente et le matériau de toiture. En outre, il constitue un véritable pare pluie qui protège la toiture.

Par ailleurs, un toit est également constitué d’ornements tels que la girouette, l’épi ou l’avant-toit.

En savoir plus sur la rénovation de toiture :